Téléphone | +41 22 328 99 94

Carles Trepat

Né à Lleida (Catalogne), il commence ses études musicales dans sa ville natale avec Jordi Montagut. En 1976, il assiste au dernier cours de guitare dirigé par Emilio Pujol à Cervera. Postérieurement, il complète ses études au Conservatoire « Oscar Esplà » d'Alicante avec José Tomas et fut bénéficiaire d'une bourse pour se perfectionner avec Alberto Ponce à l'Ecole Normale de Musique de Paris. Parmi les nombreux prix qu'il a recueilli, notons le prix Tarrega du Concours International « Francisco Tarrega »  de  Benicassim, le  prix

spécial du jury du  Concours   International de  la Havane et le premier prix  du Vème Concours   International de Toronto. Carles Trepat a joué à travers la Catalogne et l'Etat espagnol, en France, en Russie, en Autriche, en Angleterre, au Chili, en Australie et au Canada. Parmi ses performances, ressortent celles au Wigmor Hall et au Queen Elisabeth Hall de Londres, au Palau de la Musica de Barcelone, à la salle Glinka de Saint Petersbourg et au Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou. Comme soliste, il a joué avec l'Orchestre Symphonique de Barcelone et National de Catalogne, l'English Chamber Orquestra, l'Orchestre de St John Smith Square, et l'Orchestre Ciudad de Granada.

Il a publié diverses pièces originales ainsi que des transcriptions pour guitare. Son oeuvre « Hommage à Baden Powel » fut primée au « Carrefour Mondial de la Guitare de Martinique » en 1994. Récemment, il a enregistré trois CD dédiés à la musique de Quiroga, de Mompou et, en collaboration avec le Choeur de Chambre du Palau de la Musica, le Romancero Gitano de Mario Castelnuovo-Tedesco.

Carles Trepat utilise habituellement deux guitares historiques : Joseph Pagés (Cadix 1809) et celle construite par le célèbre luthier Antonio Torres (Almeria 1892).

Quartet Som Amoros

Le dernier concert de la saison sera un mélange de voix et de guitare. Les chansons populaires catalanes arrangées pour la guitare par Miguel Llobet sont un incontournable du répertoire de la guitare classique. Tous les guitaristes les connaissent mais peu d'entre eux connaissent leur origine, c'est pourquoi nous avons souhaité leur proposer une sorte de dialogue entre les chansons jouées à la guitare dans la version de Llobet et une version chorale interprétée par un quartet vocal. Une sorte de ping-pong musical qui permettra au public de découvrir les paroles de ces airs très connus.