Téléphone | +41 22 328 99 94

Le 6 décembre 2018

à 20h

Le dernier concert de la Saison représentera pour le public l'occasion d'observer leur instrument favori dans un contexte plutôt inattendue. En effet, trois guitaristes joueront alternativement avec le quatuor vaudois Sin Nomine, puis la pianiste Bojana Antovic. Ces associations inusités sauront, nous l'espérons, régaler le public des Jeudis de la Guitare.

Antonio Dominguez

Antonio Dominguez a étudié la guitare avec Aureo Herrero au Conservatoire Supérieur Royal de Madrid en tant qu’élève libre. Il a reçu de nombreuses mentions d’excellence et ses études sont couronnées par le Prix exceptionnel « Fin de Carrera ». En 1986, il poursuit ses études musicales au Conservatoire Supérieur de musique de Genève. Il a obtenu divers diplômes et certificats de musique, dont le Diplôme de Culture Musicale qui englobe les certificats de solfège, harmonie, contrepoint, composition, orchestration etc., décerné par le Conservatoire de cette ville.

 

Propulsé très tôt sur la scène internationale, il participe à de nombreux concerts et festivals, tels que le concert de Carnegie Hall (1986), Guild Hall Preston et Dudley Town Hall avec le English Philharmonique Orchestra (1987), Myra Hess Concert à Chicago (1997), faisant partie d'une tournée de 12 concerts à travers les Etats Unis. Dès 1983 à l'année 2000, la célèbre agence de concerts Hörtnagel l'invite régulièrement à se produire en Allemagne.

 

Il a obtenu plusieurs prix de concours, comme le premier prix du «Concours International Francisco Tárrega 1982» (Espagne) et le Premier Prix du «XX Concours International de Composition Andrés Segovia 2007» (Espagne) avec l'œuvre «Hommage à Frank Martin». Parmi ses principales compositions figurent: le «Quintette pour cordes et guitare Op. 6» jouée avec le quatuor «Sine Nomine» au Festival de Schubertiade Sion, 2013; le «Trio Fantaisie Op.7 pour violon, violoncelle et guitare» joué par David O’Doherty et Francesco Bartoletti; le «Quintette Op. 11 n°2 pour flûte»; «Seguida Op. 9 pour grand orchestre» et le «Concerto Op. 10 pour flûte de pan et orchestre», jouée en 2012 par Michel Tirabosco et l'Orchestre Philharmonique de St. Petersburg dans la «Bolshoi Zal.»

Jelica Mijanovic

Jelica Mijanovic a obtenu à l’âge de 21 ans le Master en Pédagogie en Musique à la Haute Ecole de Musique de Genève, où elle avait auparavant déjà complété un Bachelor. Elle a aussi achevé le Master en Interprétation dans la même institution, dans la classe de Prof. Dusan Bogdanovic. Elle continue ses études dans la classe de Prof. Stephan Schmidt à la Hochschule für Musik à Bale.

Jelica Mijanovic s’est produite en soliste dans les salles les plus importantes de Monténégro, ainsi qu'au sein de festivals internationaux en Allemagne, en Autriche, en Croatie, en Espagne, en France, en Italie, en Roumanie, en Slovénie, en Serbie et en Suisse.

De 2006 à 2013 elle a remporté onze premier prix tels que « Gredos San Diego » (Madrid), “Incontri chitarristici di Gargnano” (Brescia), Guitar Art Festival (Belgrade) etc. Elle a aussi remporté le premier prix du Concours National Monténégrin à trois reprises.

En Suisse, elle a été le seul guitariste depuis dix ans à obtenir un prix dans la catégorie unique de Migros Pour-cent Culturel – Concours pour les Jeunes Talents (2012) et à la compétition de la Fondation Kiefer-Hablitzel et de l‘Association Suisse des Musiciens  (2011). En outre, elle a été le seul guitariste à recevoir le prix de la Fondation Rotary lnternational à l’Accademia Chigiana à Sienne, et ce en 2011 et l’unique guitariste solo choisi par la Fondation Yehudi Menuhin en Styrie. 

Jelica Mijanovic est professeur au de Conservatoire populaire de musique, danse et théâtre de Genève, après avoir enseigné aux conservatoires de Fribourg et de Berne. Elle est également professeur vacataire à la Haute Ecole de Musique de Genève. Invitée à donner des classes de maître dans des festivals internationaux en Autriche, en Bosnie Herzégovine, en France, au Monténégro, en Roumanie, en Serbie et en Suisse. Elle est également membre de jury pour des concours internationaux. Elle a en outre publié en avril 2012 un livre de transcriptions pour les guitaristes débutants, intitulé « Les plus belles œuvres de musique classique pour les jeunes musiciens ».

Quatuor Sine Nomine

Fondé à Lausanne, le Quatuor Sine Nomine est formé de Patrick Genet et François Gottraux, violons, Hans Egidi, alto, et Marc Jaermann, violoncelle.

Depuis ses succès au concours d’Evian en 1985 et au concours Borciani à Reggio Emilia en 1987, le Quatuor Sine Nomine, établi à Lausanne (Suisse), mène une carrière internationale qui le conduit dans les principales villes d’Europe et d’Amérique, notamment à Londres (Wigmore Hall), à Amsterdam (Concertgebouw) , à New York (Carnegie Hall), ou encore au Mozarteum de Salzburg . Parmi les personnalités qui ont marqué les quatre musiciens, il faut citer Rose Dumur Hemmerling, qui leur a communiqué sa passion et les a sensibilisés à la grande tradition du quatuor à cordes, le Quatuor Melos ainsi que Henri Dutilleux, dont la rencontre, lors de l’enregistrement de son œuvre Ainsi la Nuit chez Erato, a été particulièrement enrichissante.

La vie de l’ensemble s’enrichit constamment grâce à des collaborations régulières avec d’autres musiciens. Des liens étroits se sont noués avec quelques quatuors, dont le Quatuor Vogler à Berlin et le Quatuor Carmina à Zurich.

Le Quatuor Sine Nomine possède un vaste répertoire, de Haydn au 21e siècle, sans négliger des œuvres moins jouées comme l’octuor d’Enesco. Il a créé plusieurs œuvres contemporaines qui lui sont dédiées. À part les grands classiques (l’intégrale de Schubert chez Cascavelle et celle de Brahms chez Claves), les quatuors d’Arriaga et des œuvres de Turina (aussi chez Claves), sa discographie comprend également les quintettes pour piano de Furtwängler (Timpani) et de Goldmark (CPO).

Parallèlement au quatuor, chaque membre développe une intense activité pédagogique dans les Hautes Ecoles de la région (Hemu, hem Ge). De plus, le quatuor assure la direction artistique de l'Orchestre des Jeunes de la Suisse Romande depuis 2012.

Le Quatuor bénéficie du soutien de la Ville de Lausanne et de l’État de Vaud. Depuis 1994, l’Association des Amis du Quatuor Sine Nomine contribue au développement de sa carrière, notamment à l’étranger. L'ensemble est fondateur et directeur artistique du Festival Sine Nomine depuis sa création en 2001.

Le Quatuor Sine Nomine a choisi d’être appelé “sans nom” pour symboliser son désir de servir tous les compositeurs et les oeuvres qu’il interprète.

Bojana Antovic

Née en 1988 à Kotor au Monténégro, Bojana Antovic montre très jeune des prédispositions pour l’étude du piano. Dès l’âge de dix ans et jusqu’à ses dix-huit ans, elle traverse une période intense et exigeante entre le Monténégro et le collège musical «Vojislav Vuckovic» à Belgrade en Serbie. Elle participe alors à plus d’une trentaine de compétitions nationales et internationales. Régulièrement lauréate, elle voyage en Italie, République Tchèque, Slovaquie, Grèce et Corée du Sud.

En 2006, l’arrivée en Suisse pour le début de son Bachelor à la Haute École des Arts de Berne (HKB) marque un tournant dans sa vie. A l'approfondissement   de son jeu pianistique s'ajoute l’apprentissage d’une nouvelle culture et de trois nouvelles langues.

 

En 2009, Bojana Antovic obtient son Bachelor après avoir étudié auprès de M. Aleksandar Madzar et de Mme. Mihaela Ursuleasa. Le Prix d’Albert-Berti Stiffung lui est remis avec son Master en Pédagogie en 2011, diplôme qui précède un deuxième Master en Performance terminé en 2013. Elle obtient ces deux titres à la Haute Ecole de Musique de Zürich (ZHdK) dans la classe de M. Homero Francesch.

 

Depuis dix ans, elle s’intéresse particulièrement à la musique de chambre dans toutes ses déclinaisons et se produit avec diverses formations  en  Suisse, en Allemagne, en Slovénie, en Serbie et au Monténégro. En 2013, elle constitue avec l’accordéoniste Julien Paillard le Duo Accordiano qui compte déjà deux disques à son actif. Deux ans plus tard, elle et la flûtiste Katrin Locher créent le Duo Assai.

 

Bojana Antovic réside actuellement à Berne et elle enseigne depuis 2011 à l’Ecole de Musique de Thoune (MSRT)

George Vassilev

Guitariste avec une approche artistique, un discours musical et une maîtrise unique de son instrument, George Vassilev est né en Bulgarie. Il suit les cours de Lijuben Haralambiev à l’Ecole Nationale de Musique de Varna et en 1987 et poursuit ses études au Conservatoire de Kiev sous la direction de N. Mikhailenko. En 1992, il obtient en Suisse le Premier Prix de Virtuosité au Conservatoire de Genève dans la classe de Maria-Livia Sao Marcos, suivi, en 2001, d’un diplôme de “Master Concert Degree” à l’Académie Royale de Copenhague dans la classe de Ingolf Olsen.


George Vassilev s’est produit en soliste dans des salles de renommée mondiale telles que l’Ermitage à St-Petersbourg, l’Opéra de Sydney, le Royal Festival Hall à Londres, le Victoria Hall à Genève, New Opera House à Copenhague, The Arts Centre à Melbourne, le Waterfront Hall à Belfast, entre autres.


 

Il s’est produit au sein de formations prestigieuses telles que l’Orchestre National d’Italie, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Chambre de Madrid, pour ne citer qu’elles.

 

Tout en poursuivant son activité de soliste, il trouve une forte inspiration dans la musique de chambre à travers une grande variété de genres- de la renaissance et du baroque au tango, au jazz et à la musique électroacoustique. Sa personnalité éclectique et ses intérêts artistiques cosmopolites lui permettent de s’engager dans des projets qui vont au-delà des frontières stylistiques, en explorant de nouveaux horizons et relations entre la musique d’une part et la synthèse du son, l’image, la lumière, les mouvements ou la danse d´autre part. Outre son travail de concertiste, il est souvent invité à diriger des “master-class” dans les festivals de guitare et de musique en Europe.

 

George Vassilev est très souvent sollicité comme musicien de chambre par d’autres artistes en vue d’une collaboration. Il s’est produit avec des musiciens mondialement reconnus tels que Michel Tirabosco, Richard Toghetti, Angel Zaberski, Utte Lemper, Brigitte Fournier, Hristo Yotzov, André Ducret, James Crabb, Emmanuel Pahud. Il a donné des concerts lors de forums musicaux réputés dans de nombreux pays d’Europe occidentale et orientale, ainsi qu’au Brésil, aux Etats-Unis et en Afrique du Sud.

 

A part les émissions pour la Radio et la TV, il participe souvent à des projets de studio avec musique moderne ou expérimentale. Il a réalisé une dizaine de CD’s dont 2 en solo.

 

Depuis 2001, George Vassilev dirige la classe de guitare au HEMU Vaud-Valais-Fribourg, site de Sion.

Les billets sont en vente chez Vincenti Guitares, au 52 bd St-George, Genève